Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mai 2008 3 07 /05 /mai /2008 06:55
Un polytechnicien dans la Légion du Génie auxiliaire sous les ordres de M. Viollet-le-Duc c'est la même chose que dire qu'il est un ingénieur des Ponts et Chaussées et, par conséquent, Fulcanelli était un des 16 ingénieurs des Ponts et Chaussées (diplômés) nés en 1839:

Promotion 1858

Auguste Charles MALLEZ (Lille, Nord, 1er janvier 1839 - Paris XVIème, le 5 janvier 1906).

Promotion 1859

Ernest Aguste DENIS (Chaumont, Haute-Marne, 25 février 1839 - disparu après sa retraite le 25 février 1901)

Alfred-Aimé FLAMANT (Noyales, Aisne, 31 octobre 1839 - disparu au cours de la guerre 1914-1918)

Jean Mathieu Léon ARNAUD (Bordeaux, Gironde, 22 février 1839 - Paris VIème, 18 janvier 1925)

Henri Alfrède BOYELDIEU (Guny, Aisne, le 1er janvier 1839 - Amiens, Somme, 8 juillet 1903)

Henry Philippe Maurice BOUFFET (Fabrezan, Aude, 8 septembre 1839 - Carcassonne, Aude, 13 novembre 1915)

Promotion 1860

Paul Christophe GILBIN (Reynel, Haute-Marne, 14 mai 1839 - Vignes-la-Côte, Haute-Marne, 26 juin 1917)

Marcel JOZON (La Ferté-sous-Jouarre, Seine-et-Marne, 21 mars 1839 - Paris VIIème, 1er août 1918)

Prosper CHÂTEL (Chaux, Haute-Rhin, 12 avril 1839 - Interlaken, Bern, Suisse, 11 septembre 1908)

Roger Sylvain BARABANT (Commarin, Côte-dOr, 17 août 1839 - Paris IXème, 19 novembre 1907)

Claude Henry LETHIER (Roanne, Loire, 12 février 1839 - Paris XVIème, 1er septembre 1910)

Alfred Gutave Joseph DENAMIEL (Rivesaltes, Pyrénées-Orientales, 26 mai 1839 - Perpignan, Pyrénées-Orientales, 6 décembre 1879)

Promotion 1861

Émile Adolphe Théodore VAINET (Bapaume, Pas-de-Calais, 25 février 1839 - Enghien-les-Bains, Seine-et-Oise, 18 novembre 1904)

Théodore Edouard MANCEL ( Versailles, Seine-et-Oise, 28 novembre 1839 - Paris XVIème, 6 mars 1915)

Paul Eugène DUBOIS (Paris, 30 novembre 1839 - Paris VIème, 31 mars 1932)

Ainsi, 11 d'eux ont décédé très tôt et, par conséquent, ne sont pas fulcanellisables, ce qui veut dire qu'il nous reste seulement 5 hypothèses:

Ernest Auguste DENIS (Chaumont, Haute-Marne, 25 février 1839 - disparu après sa retraite le 25 février 1901), de 1m670 de taille, attaché au service hydraulique des Basses-Alpes de 1862 à 1873. Ne le sont pas connu des descendants.

Alfred-Aimé FLAMANT (Noyales, Aisne, 31 octobre 1839 - disparu au cours de la guerre 1914-1918), de 1m695 de taille, dirige, pendant la guerre franco-prussienne, la Cartoucherie Départementale à Lille. Ne le sont pas connu des descendants

Joseph Paul Cyrille DECOEUR (Vienne, Isère, 9 février 1839 - Paris Xème, 6 mai 1923), de 1m712 de taille, domicilié à Paris pendant le siège et qu'a bien défendu la capitale dans la Garde Nationale de la Seine. N'a pas eu aucune descendance.

Jean Mathieu Léon ARNAUD (Bordeaux, Gironde, 22 février 1839 - Paris VIème, 18 janvier 1925), de 1m80 de taille, attaché au Port-Boulet à la Châtre depuis le 12 juin 1869. Père du polytechnicien Jean-Baptiste Georges ARNAUD (1868-1942).

Paul Eugène DUBOIS (Paris, 30 novembre 1839 - Paris VIème, 31 mars 1932), de 1m71 de taille, a été nommé, sur sa demande, sous-lieutenant à titre auxiliaire au 18ème Régiment d'Artillerie à cheval, dépôt à Toulouse, le 16 octobre 1870 et, puis, affecté à la 2ème armée de la Loire sous les ordres du Général Chanzy le 5 décembre 1870, il a pris part aux batailles de Marchenoir, d'Yvré-l'Evêque et du mans comme sous-lieutenant d'Artillerie auxiliaire au 21ème Corps de la Loire.

Nous avions théorizé que l'ingénieur FLAMANT était le capitaine en 1er de la 6ème Compagnie de marche du 1er Bataillon de la Légion du Génie auxiliaire de la Garde Nationale de la Seine, le capitaine FLAMAND de la rue de Prony, mais, après tout, ce capitaine était l'architecte Louis Toussaint Eugène FLAMAND, né à Paris en 1824.

http://www.paris.fr/portail/Urbanisme/Portal.lut?page_id=101&document_type_id=4&document_id=13164&portlet_id=14633&multileveldocument_sheet_id=645http://books.google.com.br/books?

hl=pt-PT&q=En+1869-1870%2C+l%27architecte+Flamant+construit+rue+de+Prony&btnG=Pesquisar+livros


http://books.google.com.br/books?hl=pt-PT&q=FLAMANT+Louis-Toussaint-Eug%C3%A8ne.n%C3%A9+1824%2C%D1%82+Paris%2C+prom.+1846&btnG=Pesquisar+livros

 
Ainsi, seul M. l'ingénieur DECOEUR était à Paris pendant le siège...

Sur M. l'ingénieur FLAMANT, nous savons qu'il a dirigé la Cartoucherie Départementale à Lille pendant la guerre 1870-1871 et qu'il n'est pas fulcanellisable...

http://fr.wikipedia.org/wiki/Alfred-Aim%C3%A9_Flamant

http://fulgrosse.blogs.sapo.pt/

Partager cet article

Repost 0
Published by Walter Grosse - dans fulgrosse
commenter cet article

commentaires

Arnaud HOLLEVILLE 09/03/2009 20:26

Bonjour Walter Gross,Je tenais à vous remercier pour votre blog.J'y ai appris beaucoup de choses.Je me présente brièvement.Parisien, 45 ans et suis également intéressé par Fulcanelli.Je n'ai pas encore lu toutes vos rubriques mais je ne crois pas avoir lu un article sur l'immeuble parisien situé entre le boulevard Berthier et la rue Monbel.Peut-être ai-je mal lu ?Au plaisir de vous lireA.H.

Christer Böke 16/09/2008 15:50

Hello,I hope it's OK to also respond in English... My written French is not that good.As Walter stated I agree that there is a similarity in this notation of Fulcanelli regarding the resistance of an iron bar, however the style of Flamant in general (I've read his books available at Gallica) is very different from that of Fulcanelli so far as I can judge.Best regards,Christer Böke

Christer Böke 15/09/2008 22:12

In Les Demeures philosophales Fulcanelli confess that he at the age of 24 was finsihed with the study of the profane science and had to leave behind all these parchments and diplomas... This may mean that he graduated from the Plothenic school 1863 or 1862, dependning on his birthday - someting to consider.Best regards,Christer

Walter Grosse 13/11/2008 03:22



Hello Christer Böke,

In 1863/64 Fulcanelli received the diplôme of engineer with the hors-concours. Then, he was an engineer of Bridges and Roads.

In fact, I think that at the age of 24 he started to live a double life with another name. However, I only found registers about his double life in 1893 and 1936...

Cordially, W.GROSSE



Denise 16/06/2008 15:22

Bonjour !Je viens de lire avec passion votre article , aprés avoir vu votre autre blog !Tout dabord : BRAVO pour votre travail et votre recherche : comme je les aime !J'oserai à peine vous demander si vous avez trouvé les adresses par les listes de recensement , Elles seules peuvent donner avec précision ces renseignements là !Dans son Fulcanelli dévoilé, G dubois , publie la page de la rue DIEUDE de l'annuaire de 1915 ! Mais ce dernier ne peut pas donner tous les habitants d'une demeure !Vous m'apportez aussi une  réponse à une autre question ! Canceliet dit avoir passé en 1917 son bac à Aix en provence !Si votre déduction est juste , la réponse est trés claire : Fulcannelli y habitait ! Canceliet lui méme habita-t-il marseille ?Est-ce  une indication pour "loger" le MAITRE ?En tout cas , BRAVO ! AmitiésDenise

Walter Grosse 18/06/2008 14:19


Bienvenue sur mes blogs et je vous remercie beaucoup par vos félicitations.

Chère Denise, j'ai cherché... Malheureusement, pendant la guerre 1914-1918, n'existent pas des listes électorales, ni des recensements, etc.

Sur les adresses de Canseliet vers 1915 - 1917 je n'ai encore pas une réponse définitive. Je vais chercher plus...

Toutefois, j'ai découvert les adresses de M. FLAMANT jusqu'aux débuts de 1913, date où il disparaît. Par contre, je pense que je l'ai retrouvé en 1927, domicilié à 16 km de la maison de
M. Gaston Devaux, dans la Somme...


Anonyme 29/05/2008 10:26

Bonjour, J'ai parcouru quelques pages des ouvrages de Flamant sur Galica. Le style est très éloigné de celui de F. D'autre part, ne trouvez vous pas étonnant que F. ayant troqué ces diplomes à 25 ans, publie des ouvrages de plus de 500 pages en 1886, 1888, 1900 (de 47 à 61 ans) sur la résistance des matériaux, la mécanique générale....D'autre part, ou serait "l'homme considérable" qu'évoque E.C. ?Quoiqu'il en soit, bravo encore pour le travail considérable que vous assurez dans vos recherches.

Walter Grosse 30/05/2008 18:55



Merci.

D'accord. Fulcanelli n'avait pas le goût d'écrire. D'ailleurs, je sais aujourd'hui que M. Flamant n'était pas le vrai Fulcanelli.

Après tout, Flamant n'a pas défendu Paris pendant le siège, était un homme de 1m69 de taille, marié, auteur de grandes oeuvres, qu'disparu en 1914, etc.

Par contre, Fulcanelli était domicilié à Paris pendant le siège 1870/71, en ayant fait partie de sa défense, un homme d'environ 1m72 de taille, célibataire, que n'avait pas le goût d'écrire,
qu'a vécu une vie double sous un autre nom, décédé officiellement en 1923, mais encore vivant en 1936... enfin, j'ai découvert qu'il y a un avec toutes ces caractéristiques...




Recherche

Archives

Articles Récents

Liens