Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 avril 2006 7 16 /04 /avril /2006 00:10

    Fulcanelli fut-il un polytechnicien?

    Les polytechniciens sont les ingénieurs sortis de l'Ecole Polytechnique, surnommé l'X, que se plaçait à Paris 5e, Montagne Sainte-Geneviève.

    De fait, Fulcanelli, dans son livre " Les Demeures Philosophales ", ' Louis d'Estissac ', parle des candidats et étudiants de l'École Polytechnique, «taupins et chers camarades», liés par une formule cabalistique S X KOH, le taupin de l'X...

    Cette référence a fait penser que Fulcanelli a été un polytechnicien...

    Toutefois, nous savons, il y a déjà quelque temps, que pour un polytechnicien défendre Paris sous les ordres de Viollet-le-Duc, lieutenant-colonel de la Légion du Génie auxiliaire de la Garde Nationale de la Seine, pendant la guerre 1870-1871, il seulement pouvait être un ingénieur des Ponts et Chaussées ... 

   Le blason de Fulcanelli avec un hippocampe :
ippokampoV, c'est-à-dire, ippoV, cheval, et kampoV, plate campagne, plaine, plaine cultivée, que en grec est cwrafi, tandis que le prefixe ippoV aussi peut être écrit upo (hypo, en dessous) : upo + cwrafi c’est alors la même chose que hypo-X, le terme avec lequel certains lycées désignent la classe de mathématiques préparatoires, dite hypotaupe et désignée comme hypo-X (HP) ; l’X désigne, à son tour, l’Ecole Polytechnique et tous ses élèves. Ainsi, le blason d’hippocampe peut désigner, bien sûr, le classes préparatoires scientifiques à dominante mathématique (le 1er année) pour entrer dans l'Ecole Polytechnique... 

    Curieusuement, hypo, dans la nomenclature chimique, c’est le préfixe employé pour désigner les oxoacides et des oxyanions avec une basse quantité de l'oxygène. Par exemple, l'ion d'hypochlorite (ClO) a un seul atome d'oxygène. En photographie, hypo signifie, par sa fois, le thiosulfate de sodium, un fixateur de photographie appellé aussi hyposulfite de sodium (Na2S2O3•5H2O) ... 


   
Selon le jargon des élèves de classes préparatoires, le taupin (de le 2ème année des classes
préparatoires scientifiques à dominante mathématique) aime souffrir et potasser. La lettre M fait référence à aime et les symboles chimiques du soufre (S, souffrir) et de la potasse (KOH, potasser) complètent cette boutade d'étudiant 

                                                        MS  X  KOH 

     Selon Fulcanelli, cela s’énonce, en argotique bien entendu, «Soufre et potasse pour l’X» !

Partager cet article

Repost 0
Published by Walter Grosse - dans fulgrosse
commenter cet article

commentaires

Pierre-Alexandre NICOLAS 14/03/2007 12:12

Je n'ai pas dit que Fulcanelli était ingénieur chimiste !!!
Néanmoins si Fulcanelli a fait l'école centrale ou l'école polytechnique il devait nécessairement avoir une bonne connaissance de la chimie et pouvait éventuellement travailler plus tard dans le domaine de la chimie ou de la physique (ou dans l'ingénierie civile).

Walter Grosse 16/03/2007 08:34

Oui, je suis tout à fait d'accord.

Pierre-Alexandre NICOLAS 13/03/2007 23:04

Lorsque Fulcanelli dit qu'il a troqué son diplôme pour suivre l'alchimie, cela n'a pas pour signification absolue qu'il a démissionné.
Déjà il indique qu'il avait son diplôme donc il est diplômé à 24 ans.
Deuxièmement le fait de troquer son diplôme peut ici indiquer qu'il se remet en question vis à vis de la Chimie et qu'il aborde les choses avec un regard neuf ! Il s'apperçoit que la chimie actuelle a ses limites et ne permet pas d'expliquer certains éléments auxquels on est confronté en alchimie... Notamment la transmutation qui est complètement décriée depuis Lavoisier ! Il prend alors conscience qu'il existe une autre chimie qui est complètement différentes de la chimie traditionnelle avec d'autres principes, d'autres lois, etc.
En gros Fulcanelli nous dit qu'il a découvert l'alchimie à l'âge de 24 ans !
 

Walter Grosse 14/03/2007 00:18

O.K . J'accepte sa idée. Le problème est qu'il n'y avait pas de chimistes ou ingénieurs chimistes dans le Génie auxiliaire à recevoir ordres de Viollet-le-Duc pour la défense de Paris.
La Légion du Génie auxiliaire de la Garde Nationale de la Seine, 1er et 2ème Bataillons, était composée d'architectes, ingénieurs des Ponts et Chaussées, ingénieurs civils ou élèves de l'École Centrale des Arts et Manufactures pour ingénierie civile et par des civils avec des professions sans noblesse,  tailleurs de pierre, menuisiers, maçons, etc.
Fulcanelli seulement pouvait être un de ces hommes...
Comment expliquer ce fait ?

amandus 10/05/2006 23:51

Impressionnant ! Cela doit vous prendre un temps monstrueux pour trouver toutes ces informations !
Pour l'Ecole Centrale, voici toujours :http://www.ecp.fr/fr/A_ecp/A4_histoire/A4a_fondation_histoire.htm
J'ai une question : quand on compare 1°) les ingénieurs des Ponts et chaussées et 2°) les habitants de la rue Dedieu à Marseille en 1915, il y a un nom qui pourrait correspondre :
1°) Jean Arnaud, né le 22/02/1839 ; et 2° )"Établissements J.Arnaud, représentations industrielles", au n°2 de la rue Dedieu... un peu plus loin, au n°9, on retrouve une "Veuve Arnaud, rentière", ainsi qu'un "E. Arnaud"... vous avez cherché dans cette direction ?
 

Walter Grosse 11/05/2006 00:08

Oui, beaucoup de temps.
J'ai cherché sur Jean Arnaud et la relation sur les Établissements J.Arnaud (je suis convaincu que c'était pour le transport de produits chimiques) de la rue Dieudé, n.º 2.
Dans la lettre que Mme Béatrice Canseliet m'a écrit, Ris Orangis 29 octobre 2005, elle m'a dit que :
« Selon mon père, Fulcanelli serait né, comme mon arrière grand-mère, en 1839 et n'a eu aucune descendance ».
Fulcanelli n'a eu de fils, n'a pas jamais été père et, par conséquent, il ne pouvait pas être J.Arnaud (1839-1925), père de Jean-Baptiste Georges Arnaud (1862-1942)...

Amandus 10/05/2006 22:40

Félicitations pour vos recherches.
Quelques éléments supplémentaires : le terme "taupin" désigne indifféremment les élèves qui préparent les concours d'entrée aux grandes écoles d'ingénieur : Polytechnique, l'Ecole Centrale, l'Ecole des Mines, les Ponts et chaussées...
Le jeune Fulcanelli a donc pu apprendre le rébus "Soufre et potasse pour l'X" sans être pour autant polytechnicien, mais simplement quand il était au lycée, où il préparait ses concours.
Je pense donc qu'il faut aussi chercher du côté des archives de l'Ecole Centrale, etc...

Walter Grosse 10/05/2006 23:33

    Merci beaucoup par son intérêt dans mon blog et je vous remercie ses félicitations. Votre avis est très important pour le développement de cette étude...
    Les classes préparatoires scientifiques à dominante mathématique sont appelées taupe et leurs élèves taupins. Taupin soit dire que peut être un élève de classe préparatoire scientifique pour quelque école d'ingénierie, mais le X désigne seulement l'École Polytechnique et non autre école. X = Polytechnicien.
    Taupin de X = élève de classe préparatoire scientifique à se préparer pour entrer dans la Polytechnique.Espoir ou Sssspouoîrrr : Se dit à un taupin qui prétend pouvoir intégrer l'X.
    S X KOH = MSKOH
    Le taupin aime souffrir et potasser. La lettre "M" fait référence à "aime". Les symboles chimiques du soufre (S) et de la potasse (KOH) complètent cette boutade d'étudiant.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Taupin
http://fr.wikipedia.org/wiki/Argot_scolaire
    Un ingénieur des Ponts et Chaussées ou un ingénieur de l'École des Mines a premier d'être un polytechnicien.
    J'ai fait beaucoup de recherches sur les élèves polytechniciens et je l'invite à visiter le site de la Polytechnique sur la famille polytechnicien, que j'ai aidé à définir mieux les anciens élèves :
http://biblio.polytechnique.fr/F/PJHCF1IVTKLIFXF84ATX8CCLLQTUADI135KM5FA3USUURVS9RL-01693?func=full-set-set&set_number=042783&set_entry=000004&format=037
http://biblio.polytechnique.fr/F/663LXU4F7FKQPUSMBKYM6XQ8GK3IYQJPFXHAGH2KAVRUVY7I47-01820?func=full-set-set&set_number=042785&set_entry=000001&format=037
http://biblio.polytechnique.fr/F/HTXAM5X1JGEB4YARLVAQF6N2JVY6TNFQQGPDI1IILHA4JB66DN-02050?func=full-set-set&set_number=042789&set_entry=000001&format=037
    Cordialement, W.GROSSE.

 

cosy ray 16/04/2006 15:42

Depuis quelques jours nous suivons avec un grand intérêt  votre blog signalé par Archer. Sachez que dans l'avenir, nous continuerons de vous lire avec toute notre attention. Merci de nous faire partager les résultats de vos recherches. Ray

Walter Grosse 16/04/2006 19:08

    Merci beaucoup par votre intérêt. Les résultats des mes recherches sont seulement pour le livre que je suis en train d'écrire. Mais, je vais donner beaucoup de renseignements dans le blog. Merci.

Recherche

Archives

Articles Récents

Liens