Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 avril 2006 2 18 /04 /avril /2006 23:13

                             Philéas Lebesgue (1869-1958)

    Hier, a fait 24 ans du décès de Mr Eugène Léon Canseliet à Savignies (17 avril 1982), avec 82 ans. Le dernier grand alchimiste du siècle passé, dit Maître de Savignies, inhumé le 22 à la Neuville-Vault, à côté de son ami Philéas Lebesgue (1869-1958), le «poète-laboureur».

     Dans " La Tourbe des Philosophes " n.º 1, 4e trimestre 1977,  page 6, Mr Canseliet a dit à Jean Laplace (1951-1996?) que aux cotés de Fulcanelli il a rencontré Philéas Lebesgue, un homme vraiment extraordinaire que parlait toutes les langues du monde. Ici, Mr Canseliet a confessé qu'était son exécuteur testamentaire, mais sur cette question, Mr François Beauvy m'a dit que n'existent pas des preuves! 

    En mémoire de M.Canseliet, je rappelle ici sa voyage à Espagne le 4 mai 1953...
 
    Oui, 1953 ... et la preuve est la lettre qu'il a écrit le 14 mai 1953 à Philéas Lebesgue !

    J'ai découvert cette évidence par la lecture de la page 174 du beau livre de mon ami Mr François Beauvy, président de la Société des Amis de Philéas Lebesgue, et dont la lecture je vous conseille vivement :

    " Philéas Lebesgue et ses correspondentes en France et dans le monde de 1890 à 1958 " ( thèse de doctorat ), Tillé-Beauvais (France), ed. AWEN 2004, 674 pages et 48 photos.

    Mr Canseliet a voyagé pour Espagne, Salamanca, lundi 4 mai 1953. Il est arrivé à Madrid jeudi 14, et a envoyé la lettre entre 15 et 16, la date de carte postal. Mr Canseliet commente le fait d'aller pour Cordoba et Sevilla samedi 16 et de retourner à France à la fin du mois.

    Néanmoins, il ne parle pas de Fulcanelli. Seulement plus tard il s'est rapporté avoir retrouvé Fulcanelli en Sevilla (Séville), capital d'Andalucia, où se peut trouver l'église de l'Hôpital de la Sainte-Charité ( Hospital de la Santa Caridad ), fondée par Don Miguel de Mañara, du projet de Pedro Sánchez Falconete. Par-dessus de l'entrée de l'église se trouve la taile " Finis Gloriae Mundi " du peintre «ténébreux» Juan de Valdés Leal. Le titre du dernier livre de Fulcanelli, jamais écrit ou, au moins, non publié et Mr Canseliet aussi n'a pas vu nécessité de l'écrire par Fuclanelli. À Madrid, Mr Canseliet a visité le Musée du Prado (et aussi nous l'avons fait) et, en Sevilla, l'église de l'Hôpital de Sainte-Charité.

    Selon Canseliet, Fulcanelli l'a visité par deux fois dans un laboratoire en Sevilla, avec l'âge de 113 ans. Ceci signifie que Fulcanelli naquit puis mai 1839. Ainsi, seulement à la fin de l'année 1953 c'est qu'aurait 114 ans.

    Ne-c'est pas impossible un homme de vivre 113 ou 114 ans. Voir la liste suivante de 3 septembre 2004 :

1 - Hendrikje Van Ande M, Hollande, 114 ans, 29 juin 1890

2 - Emma Verona Johnston, EUA, 114 ans, 6 août 1890

3 - Koyama, Japon, 113 ans, 30 août 1890

4 - Bettie Wilson, EUA, 113 ans, 3 septembre 1890

5 - Maria do Couto Maia, Portugal, 113 ans, 24 octobre 1890

6 - Susie Gibson, EUA, 113 ans, 31 octobre 1890

7 - Mise Ito, Japon, 113 ans, 6 novembre 1890

8 - Fred Hale, EUA, 113 ans, 1 décembre 1890

9 - Anne Samson, Canada, 113 ans, 27 février 1891

10 - Sawayo Tanaka, Japon, 113 ans, 9 juin 1891

    Sera que Fulcanelli a été plus que centenaire ? Bien, selon les sites http://www.quid.fr/2007/Derniere_Heure & http://www.humanite.presse.fr/journal/1997-08-05/1997-08-05-784559 en 1950 il y avait 200 centenaires en France...

Partager cet article

Repost 0
Published by Walter Grosse - dans fulgrosse
commenter cet article

commentaires

javier corzo 19/03/2017 01:49

a propos de ce question, j'ai publié il y a quelque mois le livre: La identidad de Fulcanelli. Si vous en ête interessé, je peux vous l'envoyer ( C'est en espagnol)

ARCHER 19/04/2006 02:34

Passionnant. Je voudrais bien pouvoir lire moi aussi la thèse de M. Beauvy.

Recherche

Archives

Articles Récents

Liens