Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mai 2006 7 21 /05 /mai /2006 18:12

    Jules Hippolyte Lermina (de pseudonyme William Cobb), homme des lettres, naquit le 27 mars 1839 à Paris (décédé en 1915 à Paris), a publié livres sur les mêmes sujets dont Fulcanelli nous parle dans ses deux livres :

      " Dictionnaire français-argot : à l'usage des gens du monde qui veulent parler correctement la langue verte ", Paris : Chacornac, 1897.

     " Amours et aventures de Cyrano de Bergerac", Paris : L. Boulanger, (1898).

     " Aventures de Cyrano de Bergerac...", Paris : F. Rouff (1918).

     " L'or et la transmutation des métaux ", précédés de : "Paracelse et l'alchimie au XVIe siècle", préface de Jules Lermina, Chacornac, 1889. Même ouvrage que le précédent, augmenté d'une préface de Jules Lermina, du texte d'une "Conférence faite à Paris le 16 mars 1889", par Tiffereau, d'une "Lettre de M. Le Brun de Virloy,... sur l'accroissement métallique" et d'une "Étude scientifique et comparative sur l'or artificiel, par M. Gustave Itasse"...

     Jules Lermina s'est intéressé dans les mêmes thèmes des études de Fulcanelli. Ce que c'est curieux!

    En 1880, la fille de Jules Lermina, Marie-Pauline Elisabeth Lermina (1858-1922), a été épouse d'Henri Chacornac (né le 16 juillet 1855 et décédé le 27 mai 1907), possesseur depuis 1901 de la " Librairie du Merveilleux ", fondée par Joseph Michel Lucien Chamuel, dit Mauchel, né à Vendée le 26 juillet 1867. La librairie déjà existait en 1876, selon le cadastre du 29, rue de Trévise (Paris 9e), mais non comme Librairie du Merveilleux (fondée, de fait, en 1888).

    Mauchel a fondée sa propre librairie, la Librairie du Merveilleux, dans la librairie de son père Lucien Chamuel, qu'en 1876 existait au 29, rue de Trévise. Ainsi je pense que Lucien Chamuel père a décédé environ 1888.

    Sur Lucien Chamuel fils, voir le fabuleux article d'Archer intitulé 'Champagne et l'Archange', avec une extraordinaire photo de Chamuel :

http://archer.over-blog.net/article-2824921.html.

    Bien, Chamuel n'est pas un pseudonyme : Lucien Mauchel est le pseudonyme de Lucien Chamuel...

    Le fondateur du Merveilleux a décédé à Paris 14ème le 24 novembre 1936.

 http://nl.wikipedia.org/wiki/Lucien_Chamuel

    La Librairie de Chacornac avait une bibliothèque voisine. Je pense que Fulcanelli fréquentait la Librarie Chacornac pour acquérir ses livres, avec lesquels il a formé son étendue bibliothèque. D'ailleurs, était dans la bibliotèqe voisine qu'il a donné les leçons d'alchimie:

    " L'entretien se poursuivait, auquel étaient souvent conviés en témoignage, sous la douce lumière d'une grosse lampe à pétrole, les auteurs réunis en foule dans la bibliothèque voisine" (Seconde Préface d'Eugène Canseliet, " Les Demeures Philosophales ").

    Sur Henri Chacornac voir le magnifique article d'Archer intitulé 'D'Henri Chacornac à Champagne', avec une extraordinaire photo de Henri Chacornac : http://archer.over-blog.net/article-3382993.html...

     Du mariage d'Henri Chacornac avec Marie-Pauline Lermina en 1880 ont nés Paul Chacornac le 29 septembre 1884 (décédé le 8 mars 1964), Maurice André Chacornac le 18 juillet 1888... et Louis Chacornac le 25 novembre 1889 (décédé le 9 avril 1955).

    Louis Chacornac, mari de Stella Berti, a reçu la Croix de Guerre, par sa participation dans la 1ère Guerre Mondiale (1914 -1918), qu'est une récompense pour les combattants courageux qui obtenaient une citation, la Médaille Militaire (cette décoration récompense les soldats ayant commandé en chef devant l'ennemi), a été Officier de l'Instrution Publique et Libraire-éditeur, domicilié dans le n.º 15 de la rue Monge...

    Paul Chacornac, veuf de Germaine Eugénie Charlotte Goumy, habite avec François Moal en Faubourg Saint-Jacques.

    Les états signalétiques et des services (militaires) de Paul Chacornac classe 1904 et de Louis Chacornac classe 1909 se trouvent dans les Archives de Paris.

    Enfin, Henri Chacornac achète le magasin de Chamuel en 1901 et, ainsi, si Julien Champagne a travaillé dans la Librairie - éditorial par retour de 1901, alors a été avant de cette s'appeler «Chacornac Frères» (la librarie a reçu ce nom après le décès d'Henri Chacornac en 1907). Par conséquent, il a été engagé par Henri Chacornac...

    La Librairie Chacornac se déménage en 1895 pour la rue Faubourg Poissonnière (Paris IXe et Xe), n.º 79,  et de 1896 à 1898 a impliqué la maison nº 5 de la rue le Savoie (Paris, 6e).

   La Librairie Chacornac Frères se plaçait dans le 11, Quai Saint-Michel (Paris, 5e) et en 1958 (trois ans après le décès de Louis Chacornac) Paul cède sa Librairie à André Villain, six ans avant de décéder...

    L'adresse 11, Quai Saint-Michel (Paris, 5e), c'est l'adresse du domicile d'Henri Chacornac et Marie-Pauline Lermina en 1888...

    La famille Chacornac était encore constituée par : Jeanne Adèle Chacornac, née le 5 décembre 1876, Jules Clément Henri Chacornac, né le 14 mai 1881, Henri Chacornac, né le 11 mars 1883 et Antoinette Maire Chacornac, née le 26 août 1886.    Revue astrologique, Chacornac Frères, Paris 1937, sous la direction de Paul Chacornac, avec André Boudineau comme rédacteur en chef.

Partager cet article

Repost 0
Published by Walter Grosse - dans fulgrosse
commenter cet article

commentaires

appartement paris 21/05/2010 12:26



Merci pour votre article, je découvre votre blog et je voulais vous féliciter pour la qualité de vos écrits



Walter Grosse 21/05/2010 16:46



Bienvenu(e) sur mon blog et je vous remercie de votre éloge.  En effet, je vais prochainement améliorer certains articles avec plus de reseignements nouveaux et j'espère vos
visites. Merci.


Cordialement, W.GROSSE



archer 25/05/2006 09:49

Jules Lermina a aussi été un fervent admirateur d'Alexandre Dumas et a écrit des suites à son roman Le comte de Monte C(h)risto.Existe-t-il quelque par des photos des Chacornac, père et fils, et sait-on s'ils ont eu une descendance?

Walter Grosse 25/05/2006 14:24

    Oui, Jules Lermina a été un fervent admirateur d'Alexandre Dumas, auteur de " Le fils de Monte-Cristo ", Paris : L. Boulanger, [1881]...
    Nous ne devons aussi pas oublier que Jules Lermina a publié un livre avec le préface de Papus (Gérard  Anaclet-Vincent Encausse, 1865-1916) :  " Jules Lermina. A brûler, conte astral ", Paris : Bibliothèque Chacornac, 1889.
    Je pense que Henri Chacornac avait un frère de nom L.-Henri Chacornac (28 octobre 1860 - 1885 ) qu'apparaît dans une photo des religieux du Père d'Alzon, Nîmes, des Augustins de l'Assomption. L.-H. Chacornac a pris l'habit de Frère le 29 septembre 1879 :
http://www.assomption.org/Alzon/Bibliographie/VieAlzon552.htm
    Sur Louis Chacornac je sais qu'il a préfacé un livre de Baglis, " Le Livre du destin. Le marc de café. Le sable. Le blanc d'oeuf. Les épingles. Les aiguilles. Théorie et pratique", 2e édition, Paris, impr. Jouve ; Libraire générale des Sciences occultes, 11, quai Saint-Michel, 1939. (21 février)...
    Par conséquent, en 1939 Louis Chacornac encore était vivant...
    Les informations sur la famille Chacornac sont très incertains et je ne sais pas d'aucune photo...

Recherche

Archives

Articles Récents

Liens