Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juin 2006 2 06 /06 /juin /2006 02:51

    Dans le Tableau de l'Effectif des Compagnies de Guerre de la 1re Compagnie de marche du 1er Bataillon de la Légion du Génie auxiliaire de la Garde Nationale de la Seine, daté de 15 et 16 novembre 1870, cote D2R4/49 des Archives de Paris, Eugène Viollet-le-Duc, domicilié au 15 de la rue de Laval, apparaît comme un simple soldat (sapeur n.º 86)...

    Toutefois, nous savons que l'architecte Viollet-le-Duc fut commandant en second, avec le titre de lieutenant-colonel du Corps auxiliaire du Génie dès 24 août 1870 et lieutenant-colonel de la Légion du Génie auxiliaire de la Garde Nationale de la Seine, divisée en deux bataillons, dès 7 novembre 1870...

    Ainsi, il ne pouvait pas être un soldat (sapeur) en novembre 1870!?!

    Il y a un autre architecte Eugène Viollet-le-Duc, son fils (né vers 1835) ... Cependant, Viollet-le-Duc fils fut lieutenant en premier de la 4ème Compagnie du Corps auxiliaire du Génie dès 24 août 1870, nommé officier d'ordennance en décembre...

http://catalogue.bnf.fr/servlet/autorite;jsessionid=0000RJDQaw3ImHDj1tp6kUQtMdc:-1?ID=13777035&idNoeud=1.2&host=catalogue

http://www.inha.fr/colloques/personne.php?id=623&type=nom

http://www.inha.fr/colloques/document.php?id=260

    J'ai découvert récemment que l'architecte Viollet-le-Duc père a commandé un bataillon de 7 Compagnies de la Légion du Génie auxiliaire (4 compagnies de marche du 1er Bataillon + 3 compagnies de marche du 2ème Bataillon), attachée à la 2ème armée de Paris du général Tripier, commandant du génie, pendant la bataille de Champigny (de 28 novembre à 4 décembre)...

    Le bataillon spécial de Viollet-le-Duc a campé en arrière de la redoute de la Faisanderie (le 29 novembre), où nous pouvons trouver Anatole France et Calmettes, dans la 1er Compagnie du 20e Bataillon de la 7ème Légion du Génie de la Garde Nationale mobilisée...

    Selon les indications de Viollet-le-Duc, dans son rapport, les cadres de la Légion du Génie de la Garde Nationale de la Seine étaient formés d'ingénieurs civils des Arts et Manufactures, architectes, entrepreneurs et ingénieurs des Ponts et Chaussées...

    Le 1er bataillon était commandé par le chef de bataillon l'entrepreneur Delatour et le 2ème bataillon par le chef de bataillon l'ingénieur des Ponts et Chaussées Rozat de Mandres...

    Dans le Corps auxiliaire du Génie (24 août 1870) nous trouvons l'ingénieur des Ponts et Chaussées Jean-Charles Adolphe Alphand (1817-1891) à exercer fonctions de colonel, grade qu'il a continué à avoir le 7 novembre dans la Légion du Génie auxiliaire...

http://www.insecula.com/contact/A008394.html

http://www.paucc.com/pdc_public/fr/personnages/AA.htm

    L'architecte Massillon-Rouvet (1847-1914), sécretaire de Viollet-le-Duc, dans son livre "Viollet-le-Duc et Alphand au siège de Paris ", Librairies-imprimeries réunies, Paris 1892, a ajouté un " Rapport sur les travaux exécutés par la Légion du génie de la garde nationale attachée à la 2e armée, du 29 novembre au 4 décembre 1870 " de Viollet-le-Duc...

 
1e Bataillon

1re Compagnie
 
Joseph Louis DELBROUCK (Reims, Marne, 13 juin 1819), commandant
 
Louis Clémentin BRUYÈRRE (Paris, 9 octobre 1831), capitaine
 
Gustave Louis VILLEBESSEYX (Paris, 21 janvier 1838), lieutenant
 
Léon Ephrun DE VÉSLY (Seine-Inférieure, 22 juin 1844), lieutenant
 
2e Compagnie
 
Emile-Charles Auguste Jacques PALOTTE (Tonnerre Yonne, 28 août 1830), commandant
 
Ernest Joseph HUSSENOT (Moselle, Metz, 15 mai 1833), capitaine
 
Jules Marie GASCON (Paris, 24 novembre 1833), lieutenant
 
Jules MONPETIT, lieutenant, menuisier
 
3e Compagnie
 
Jean Antoine Jules SIBIEN (Nancy, Meurthe-et-Moselle, 1 mai 1822), commandant
 
René André PEILLON (Visseiche, Ille-et-Vilaine, 17 octobre 1818), capitaine
 
Georges Ernest Eugène LABERGERIE, (Paris, 2 juillet 1833), lieutenant
 
Abert SILVAIN (ou SYLVAIN) (Tours, Indre-et-Loire, 7 novembre 1838), lieutenant
 
4e Compagnie
 
Joseph Eugène Anatole de BAUDOT (Sarrebourg, Moselle 14 octobre 1834), commandant
 
Benoît JARRIANT (Lyon, Rhône, 22 février 1836), capitaine
 
Henri Joseph Victor de BAUDOT (ou Henry de BAUDOT) (Sarrebourg, Moselle, 7 janvier 1839), lieutenant
 
Eugène Alfred HÉNARD (Paris, 22 octobre 1849), lieutenant
 
2e Bataillon
 
5e Compagnie
 
Edouard COUCHE (Seine-et-Oise, Saint-Cyr, 20 mai 1832), commandant
 
Ernest Marie ROUSSEAU (Mondoubleau, Loir-et-Cher, 8 juin 1830), capitaine
 
Louis BOUGEAULT, piquer des Ponts et Chaussées, lieutenant
 
Louis FRANÇOIS (Paris, 18 février 1834), piquer des Ponts et Chaussées, lieutenant
 
6e Compagnie
 
Henri Prosper BERNARD (Paris, 22 septembre 1826), commandant
 
Marie Antoine Maurice LOCHE (Beauvais, Oise, 30 novembre 1838), capitaine
 
Louis Victor CICILLE (Paris, 11 septembre 1838), lieutenant

Jacques Abel MÉRIEUX, lieutenant
 
7e Compagnie
 
ROIRON, architecte, commandant
 
Joseph COTTU (Paris,5 juin 1845), charpentier et menuisier, capitaine

René Charles GILLARD (Paris, 27 juillet 1828), tourneur, lieutenant

Joseph Auguste VOGEL. (Paris, 6 octobre 1844), lieutenant
 
    Dès 2 décembre 1870, Viollet-le-Duc a passé à commander une plus compagnie:
 
2e Bataillon
 
1re Compagnie
 
Jean DARCEL (Rouen, Seine-Inférieure, 12 avril 1823), commandant.
 
Albert Alphonse Auguste PESSON (Indre-et-Loire, Chateaurenault, 22 juin 1843), capitaine.
 
Céléstin BONNE (Beure, Doubs, 2 février 1840), lieutenant.
 
Charles Honoré CŒUILLE (Nord, Le Quesnoy, 19 septembre 1828), lieutenant.

Partager cet article

Repost 0
Published by Walter Grosse - dans fulgrosse
commenter cet article

commentaires

Recherche

Archives

Articles Récents

Liens