Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 octobre 2006 6 14 /10 /octobre /2006 00:46

                                                    

                              Photo ENSMP de Marie-Adolphe Carnot âgé.

    Marie-Adolpe Carnot (Paris, 27/01/1839 - Paris, 21/06/1920), a demeuré au 2, rue du Cirque à Paris 8ème, a été admis à l'Ecole Polytechnique en 1859, sorti en 1860, il entre pour l'Ecole des Mines à Limoges. Ingénieur des Mines en 1864, chargé de la carte géologique et agronomique de l'Indre et de la mise en place d'un chemin de fer au découvrir un gisement corrézien de bismuth.

    De 1868 à 1877 a été professeur de cours préparatoire de chimie générale aux Mines. Pendant le siège de Paris il est chargé d'étudier les moyens de défense de Paris et prendre le commandement d'un bataillon de mineurs volontaires du génie, où coopérait ainsi bravement à la défense de Paris...

    Un des ses travaux en 1870 a été la découverte des minerais de bismuth en Corrèze (Limousin), travaux sur le dosage du fluor dans les phosphates et travaux d'analyse des eaux minérales. Maître des requêtes de la Commission provisoire (de 1870 à 1878), il prend ensuite la chaire de chimie analytique (cours de docimasie) aux Mines de 1877 à 1901 et la direction des laboratoires et du bureau d'essai aux Mines, dont il devient inspecteur d'études de 1882 à 1901 et puis directeur de l''École de 1901 à 1907. De 1876 à 1901 a été aussi professeur de géologie et de minéralogie à l' Institut National Agronomique, avant d'être promu inspecteur général du Corps. Président de la Société pour l'instruction élémentaire de 1892 à 1895.

   Membre en 1884 de l'Académie d'agriculture de France, il présida les Sociétés de minéralogie et d'encouragement pour l'industrie nationale par ses travaux d'analyse minérale dans les domaines de la minéralogie, de la métallurgie et de la chimie agricole.

    Le 18 mars 1895 il est élu membre de l'Académie des Sciences de l'Institut de France (division des académiciens libres) au fauteuil de Ferdinand de Lesseps. Ses travaux nombreux furent publiés dans les "Annales des mines", les bulletins des Sociétés chimique et de minéralogie, ainsi que dans les "Comptes rendus de l'Académie des Sciences"...

    Président de l' 'Alliance démocratique' à la mort de son frère Sadi Carnot, le président de la République, il est à la tête du Conseil général de la Charente.

    Conseiller général de la Charente (Chabanais) en 1898, de 1902 à 1908 il est Président du Conseil général de la Charente, président de l'Alliance Démocratique (de Waldeck-Rousseau), Président de la Commission des Annales des mines en 1903,  et Président du Conseil d'administration du Gaz de Paris en 1907.

    Marie-Adolphe Carnot épousa Marguerite Barraud-Richemond (1847-1869) et en deuxième noce Mathilde Offroy-Durrieu (1842-1897), nièce d'un député du Cantal.

    L'ingénieur Carnot a été père de 4 enfants : le médecin Paul Carnot (1869-1957), l'ingénieur électricien Jean Carnot (1881 - ?) de Marguerite Carnot (Mme Henri Perret) et de Marie Carnot (Mme Jean Armagnac).

    Cependant, Fulcanelli n'a pas eu descendance, n'a pas été père, c'est-à-dire, il n' a pas eu d'enfants. En outre, Fulcanelli n'a pas décédé en 1920...

    D'ailleurs, si la véritable identité  de Fulcanelli était à de l'ingénieur Carnot, une personne très connu du milieu scientifique, Canseliet passerait 4 ans à son côté sans savoir son âge ?

    C'est évident que Canseliet a connu Fulcanelli en Marseille en 1915, qui a passé 4 années à son côté sans savoir son âge, et que dans un beau matin d'Automne de 1919 Fulcanelli lui a révélé qu'il avait quatre-vingts ans bien sonnés, donc né en 1839 !

    En effet, Fulcanelli a été un ingénieur des Ponts et Chaussées qui a défendu Paris sous les ordres de M. Viollet-le-Duc, lieutenant-colonel de la Légion du Génie auxiliaire de la Garde Nationale de la Seine...

    Par contre, M. Carnot n'a pas reçu ordres du lieutenant-colonel Viollet-le-Duc, était un ingénieur des Mines et non un ingénieur des Ponts et Chaussées, un homme de 1m62 de taille, tandis que Fulcanelli était un homme de presque 1m72 de taille, etc.

    La description de Fulcanelli, selon Canseliet, ne correspond pas à de l'ingénieur Carnot !

Partager cet article

Repost 0
Published by Walter Grosse - dans fulgrosse
commenter cet article

commentaires

ARCHER 14/10/2006 09:21

Oui, dommage car il est un des fulcanellisables possibles. Ce serait peut être une bonne idée de tous les passer en revue dans ce blog, non?

Walter Grosse 14/10/2006 09:59

Oui, mais assurément que la biographie du véritable Fulcanelli aussi sera fantastique.
C'est une bonne idée et je vais présenter, de fait, dans mon blog, une recherche sur tous ces ingénieurs.

Recherche

Archives

Articles Récents

Liens