Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 janvier 2007 6 27 /01 /janvier /2007 14:31

    Jean-Julien Champagne, ancien élève du peintre Léon Gérome aux Beaux-Arts de Paris (de mars 1897 à 1901):

    " (...) il s'inscrit à l'École des beaux-Arts de Paris. (...). De cette époque reste un excellent tableau représentant l'évêque de Bordeaux ".

    Ainsi a écrit Geneviève Dubois, dans son livre " Fulcanelli Dévoilé ", ' Pierre Dujols et la Librairie du Merveilleux ' p.50. Guy Bechtel aussi a fait référence à ce détail dans son " Les Grands Livres Mystèrieux", chap.XVI ' Le Mystère de Fulcanelli '...

http://www.archerjulienchampagne.com/article-3509041.html

    Selon notre recherche, l'évêque de Bordeaux du dessin de Julien Champagne est, simplement, un portrait de Léonce-Eugène Joseph Fabre des Essarts (Aouste-sur-Sye, 19/03/1848 - Grenoble, 17/10/1917), Tau Synesius (3 janvier 1896), Évêque de Bordeaux...

http://fr.wikipedia.org/wiki/L%C3%A9once-Eug%C3%A8ne_Fabre_des_Essarts

    Ainsi, dès très jeune que Champagne avait des contacts avec l'Église gnostique catholique de Jules Doinel (1842-1902), où nous pouvons trouver, par exemple, Joseph Michel Lucien Chamuel (La Roche-sur-Yon, Vendée, 26/07/1867 - Paris 24/11/1936), Tau Bardesane (Bar-Daïssan), Évêque de La Rochelle et Saintes.

http://archer.over-blog.net/article-2824921.html

    Par conséquent, en 1905 Julien Champagne déjà était très connu du milieu occultiste de Paris comme un excellent dessinateur de l'occulte... c'est-à-dire, Fulcanelli lui a choisi par sa réputation d'homme ésotériste et, évidemment, par il être un beau dessinateur!

    Mais, a étè Julien Champagne un dessinateur / peintre de Fabre des Essarts ou de l'Église gnostique catholique ?

    S'il a été engagé par Jules Doinel pour dessiner et peindre les membres de l'église, alors peut-être soit possible de trouver ces peintures?!?

    Le premier livre de Fulcanelli, " Le Mystère des Cathédrales ", est un livre sur le mystérieux symbolisme des cathédrales gothiques et qu'elles ne doivent pas être envisagés comme une oeuvre seulement destinée à la gloire du christianisme et ce sentiment pouvait, très bien, venir de l'Église gnostique de Fabre des Essarts...

    En 1895 Doinel soudainement abdique du Patriarcat de l'Église Gnostique et rompt avec la Maçonnerie et l'Ordre Martiniste. À partir de ce moment-là il attaque les organisations avec lesquelles il a été lié et affirme qu'elles sont d'origine satanique... auteur du livre " Sadisme, satanisme et gnose ", Paris, Bodin 1906.

    Plus tard, Doinel initie correspondance avec Fabre des Essarts et en 1900 Doinel fait sa réconciliation avec l'Église Gnostique. Il est réadmis comme évêque d'Alet et Mirepoix, Tau Jules, par Fabre des Essarts.

    Avec Fabre des Essarts, l'Église gnostique est retouché par la science occulte. Est Fabre des Essarts qui consacre Léon Champrenaud (1870-1925), Tau Théophane, Évêque de Versailles; René Guénon (1886-1951), Tau Palingénius, Évêque d'Alexandria; Patrice Genty (1883-1964), Tau Basilide; et Jean Bricaud (1881-1934), Tau Johannes, Évêque de Lyon, etc.

    Ne pas oublier que Fabre des Essarts a été Tau Synesius et que Synesius était le pseudonyme d'un alchimiste grec né à Cyrène en 370, converti au christianisme, évêque de Ptolémaïs.

    L'alchimiste Synesius a été l'auteur de " Le vrai livre de la pierre philosophale ", sur lequel parle Marcellin Berthelot, dans son livre " Collection des anciens alchimistes grecs" (Traités démocritains -Démocrite, Synésius, Olympiodore), Paris : G. Steinheil, 1887-1888.

    Ainsi, le tableau de Julien Champagne de l'évêque de Bordeaux, de Fabre des Essarts, peut être par ce s'intéresser à l'alchimie...

Partager cet article

Repost 0
Published by Walter Grosse - dans fulgrosse
commenter cet article

commentaires

Fabrizio 13/02/2016 00:55

bonjour , pourriez-vous prendre contact avec moi merci fabilaria@yahoo.com

khaitzine 06/09/2007 13:58

Bonjour,Naturellement qu'il y a un lien entre l'église gnostique et Fulcanelli.En 1906, Alphonse Jobert exécuta deux transmutations en direct dont une devant Abdul Haque, alias Léon Champrenaud , directeur de la Voie le journal de l'église.A mon sens, il n'y a qu'une information restant à creuser. Il s'agit de la saisie des 76 kg d'or par la Monnaie de Paris. Elle eut lieu, à mon avis entre 1890 et 1904. Je n'en ai pas trouvé trace -sauf sous la plume de Roussel. Or d'après Dujols cette affaire fit beaucoup de bruit. Si l'un de nos amis a une idée permettant de vérifier ce fait, l'affaire avancerait considérablement.AmitiéRichard Khaitzine

Walter Grosse 06/09/2007 15:21

Holà!, Monsieur Richard Khaitzine, soit très bienvenue sur mon blog et je vous en remercie beaucoup par son commentaire, qui est très intéressant...De fait, la liaison de Fulcanelli à l'église gnostique (de laquelle je parle) et  la liaison d'Alphonse Jobert à l'église gnostique, comme l'exemple de la transmutation métallique effectuée par le Dr Jobert devant Abdul Haque, alias Léon Champrenaud, directeur du journal "La Voie" de la même église, c'est un fait très curieux que renforce l'idée d'une liaison entre Fulcanelli et Alphonse Jobert...Combien l'ami alchimiste d'Alphonse Jobert (peut-être lui-même, sous autre identité?) qui s'est présenté avec 76 kg d'or dans la Monnaie de Paris comme vendeur... je pense que date d'août 1865; accusé de escroquerie, il a reçu ordre de prison et a été poursuivi dans les années suivantes comme un faussaire...Sur une autre chose, par les photos d'Alphonse Jobert je me suis aperçu qu'il me semble être un homme haut (peut-être 1.72 de taille), de longs cheveux et d'une barbe soyeuse, exactement la description de Fulcanelli...Cordialement, W.GROSSE

bastien 20/07/2007 14:54

Bonjour, Vous trouverez, sur http://www.baglis.tv,une conférence de Jean Pierre Bonnerot sur l'église gnostique.

Walter Grosse 02/08/2007 21:08

Bienvenu Bastien,
Merci beaucoup par l'info. Sur l'église gnostique, je pense, toutefois, qui a existé aussi une relation avec Fulcanelli...
à bientõt, Fulgrosse

ARCHER 29/12/2006 21:52

Oui, mais vous dites dessin, et Dubois parle de tableau. Quel est le bon terme selon vous?

Walter Grosse 02/02/2007 22:08

Oui, Archer vous avez raison, c'est un tableau et non un dessin... Merci par la réparation!

ARCHER 14/12/2006 10:27

Votre intéressante hypothèse me semble tout à fait plausible. Dans son Esotérisme et christianisme autour de René Guénon (NEL, 1981), Marie-France James donne sur Fabre des Essats une notice biogaphique.D\\\'après elle, il semble avoir été nommé évêque de Bordeaux de l\\\'église gnostique avant 1889.René Le Forestier donne plusieurs textes de lui dans son Eglise Gnostique (Archè, 1990).En 1894, il rend hommage à Sadi-Carnot à l\\\'occasion de son décès; ce numéro s\\\'ouvre par une nécrologie signée Papus: "A l\\\'âme de Sadi-Carnot...marquée dès le commencement du sceau des envoyés d\\\'en-haut."En 1914, Fabre signe dans le Voile d\\\'Isis un article intitulé: L\\\'ésotérisme des cathédrales : le voile du temple.

Walter Grosse 16/12/2006 00:51

    Merci beaucoup par ces renseignements assez importantes, spécialement sur l'article de Léonce-Eugène Joseph Fabre des Essarts, " L'ésotérisme des cathédrales " dans la revue Voile d'Isis. Je pense que cet article annonçait déjà la parution du " Le Mystère des Cathédrales "... Peut être!!!
    Curieuse l'indication de qu'en 1894 Fabre des Essarts rend hommage à Sadi-Carnot (1837-1894) à l'occasion de son décès, frère de Marie-Adolphe Carnot (1839-1920)...
    Pour qui pense que Fulcanelli était Adolpe Carnot, alors nous pouvions penser que Fabre de Essarts aurait présenté Julien Champagne à Adolpe Carnot en 1905 ! ! !
    Je pense que le dessin de Julien Champagne date des débuts de 1900 et, par conséquent, Fabre de Essarts était déjà évêque de Bordeaux !

Recherche

Archives

Articles Récents

Liens