Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 janvier 2007 6 06 /01 /janvier /2007 17:58

    Fulcanelli c'est le pseudonyme d'un homme né en 1839 dans une village, loin d'une grande ville comme Paris, qu'il a visité en 1846 avec 7 ans. De jeune étudiant, Fulcanelli quitte sa village pour continuer ses études et se déménage définitivement pour Paris, où il s'enregistre dans une quelque liste électorale comme citoyen parisien (c'est par cela qu'il a été mobilisé aux fins de 1870 pour défendre la capitale de la menace prussienne comme garde nationale dans la Légion du Génie auxiliaire)!

    Aux 24 ans (1863-1864) Fulcanelli troque son diplôme par l'humble manteau du philosophe en conséquence des leçons de cabale phonétique de son parent, ancien sous-officier du 46ème Régiment d'Infanterie de ligne...

    Pendant la campagne à la Faisanderie le 29 novembre 1870 des 7 compagnies de marche du Génie auxiliaire, commandés par Viollet-le-Duc (attachés à la 2e armée de Paris par ordre du général Tripier), campées en arrière du fort de la Faisanderie, Fulcanelli connaît alors Anatole France, soldat de la 1er Compagnie de marche du 20ème bataillon de la 7ème Légion de la Garde Nationale (mobilisée), là stacionnée!

    Cependant, Fulcanelli n'abandonne pas complètement la village où naquit, ni sa famille, amis et collègues d'autrefois. De fait, Fulcanelli se réfugie dans son petit village pendant l'insurrection de la Commune (1871). Il retourna à Paris et, en 1874, visite son ex-lieutenant-colonel Viollet-le-Duc, alors conseiller municipal du quartier Faubourg-Montmartre...

    Au côté de Viollet-le-Duc, et d'autres architectes du Génie auxiliaire, il apprend la lecture symbolique (alchimique) des cathédrales, monuments, etc.

    C'est à cette date que Viollet-le-Duc et Anatole France présentent Fulcanelli aux grands Salons de Paris, notamment les Salons de Mathilde Bonaparte, dite Princesse Demidof (1820-1904) de la rue de Courcelles, aussi fréquenté par Ferdinand de Lesseps, Louis Pasteur et Marcellin Berthelot...

http://www.aei.ca/~anbou/mathilde.html

    Plus tard, Anatole France fréquente autres Salons, comme par exemple le Salon de Marthe Lucie Lehovary, princesse de Bibesco (1886-1973), au 45, quai de Bourbon...

http://lafayette.150m.com/bib8508.html

http://www.aei.ca/~anbou/bibesco.html

    Pendant l'Été, la princesse de Bibesco réunissait d'innombrables personnalités scientifiques, artistiques, etc.

    Cependant, c'est dans le Salon de Léontine Lippmann (1844-1910), par son mariage Madame Arman, dite Madame Arman de Caillavet, dont son aimant était Anatole France, que Fulcanelli connaît Pierre et Marie Curie, entre autres!                                

http://fr.wikipedia.org/wiki/L%C3%A9ontine_Lippmann

     Curieusement, la princesse Mathilde (Demidof), Mme Arman de Caillavet et Anatole France fréquentaient les Salons de Geneviève Straus et Grenier Goncourt...

    En 1898 Fulcanelli commence sa recherche par l'Or Philosophique (le Don de Dieu). Il passe 25 ans à la recherche de cet or, dit soufre noir (sa découverte culmine en 1923)!

    Fulcanelli connaît alors Julien Champagne en 1905 à Paris, l'artiste peintre demeure avec sa famille au 20, rue Torricelli (Paris 17ème), dans les environs de la rue d'Héliopolis...

    Au côté de Fulcanelli, se trouve l'instituteur Nicolas Arsène Gaston Devaux (1881-1969), son secrétaire particulier, et Julien Champagne lui présente alors sa soeur Reine-Marie (1887-1955) - les deux se marient en 1910!

    Fulcanelli reste alors sans secrétaire et, par conséquent, engage Julien Champagne comme son nouveau secrétaire!

   Vers 1919 Fulcanelli engage autre fois son ancien secrétaire, instituteur qui a décédé dans la même petit village de la Somme d'où il était originaire - la même village que l'a vu né, ainsi l'a vu mourir passés 88 ans!

    Curieusement, j'ai découvert que vers 1925 le couple Devaux n'exerçaient pas la profession d'instituteurs dans cette village, située dans la Somme...

    Nous manque, ainsi, savoir où se trouvait le couple Devaux en 1925 pour si savoir où trouver Fulcanelli...!

    Toutefois, en argot des voluers, CANELLE signifie Caen, celui qui est de Caen. Curieusement, le régiment du parent de Fulcanelli est un régiment de Caen. Ainsi, Fulcanelli peut être naturel de Caen, un Caennais?

http://www.alyon.asso.fr/litterature/argot_voleurs/

    D'ailleurs, le phonème FUL c'est le phonème de le mot  FOULE, qu'aussi signifie peuple, monde, FUL + CANELLE = foule de Caen ou les gens de Caen !!!

    De fait, dans son livre " Les Demeures Philosophales " Fulcanelli parle d'un alchimiste inconnu (dans le chapitre ' La Salamandre de Lisieux ' ) et de sa filiation à un centre ésotérique, avec de nombreux points de contact avec l'ordre dispersé des Templiers... d'une fraternité secrete...

    ... la ville de Caen à une distance approximativement égale de Flers et de Lisieux, il serait possible que l'Adepte méconnu, enlevé dans le Manoir de la Salamandre, avait reçu sa première instruction de quelque maître appartenant au groupe occulte de Flers ou de Caen...

Partager cet article

Repost 0
Published by Walter Grosse - dans fulgrosse
commenter cet article

commentaires

Tietie007 08/12/2008 20:06

Intéressant ce Fulcanelli !

kernadec 31/10/2007 13:16

bonjour j'ai oublier une petite infos :il y avait dans les années 1900 1925  un René Devaux  qui s'occuper du port de caen dans la société Navale Caennaise :  (M. René Devaux Secrétaire général de la 4e Région)Mr Louis Allainguillaume était le créateur de cette S.N.C. voir le lien  http://pavillon.houseflag.free.fr/armateur%20A.html et de ce fait René Devaux son secrètaire. (homonyme ou coïncidence) avec Gaston Devaux et  J Champagne   

Walter Grosse 01/11/2007 18:41

Le nom de l'homme est Nicolas Arsène Gaston DEVAUX, né en 1881, mari de Reine-Marie CHAMPAGNE, DEVAUX par mariage, et appelée de Renée...

René Devaux n'est pas Gaston Devaux!

kernadec 31/10/2007 12:48

bonjour   d'abord félicitations pour vos recherchesje pense que vous devriez faire des recherches du coté deLouis Allainguillaume car il est mort a Cardiff Pays de Gallesje ne sais pas si il avait un domicile en ce pays d'outre-mervérifier aussi la descendance de Louis Allainguillaume car son fils et sa fille sont décèdes pendant la 2eme guerre était il grand père?avait il des d'héritiers?.dans le livre alchimie expliquée sur ces textes classiques l'auteurpage 288 fait état de notre vieil ami d'outre-mer  sachant que celui-ci avait un an de plus que J Champagne ne en 1878 et (78=2x39) . Il était négociant en charbon de quoi alimenter la forge de vulcain. il faisait aussi partie de quelques sociétés secrètes.on dit aussi que Julien Champagne serait venu a Caen rendre visite a Louis Allainguillaume 

Walter Grosse 01/11/2007 18:26

Bienvenue Kernadec sur mon blog Fulcanelli et je vous remercie par les félicitations. Merci.

Louis Allainguillaume a bien décédé en 1946 à Cardiff - Anglaterre. Toutefois, le vieil ami d'outremer, dont Canseliet nous parle, troque correspondance avec lui entre 1950-1951, c'est-à-dire, presque un lustre après le décès d'Allainguillaume...

D'ailleurs, Canseliet nous parle de l'outremer français et Cardiff ne fait pas partie de l'outremer français...

Toutefois, le blason de Cardiff Council a un cheval marin et un casque des chevaliers Templiers pour combat, que nous fait rappeler le blason du Mystère des Cathédrales...

http://en.wikipedia.org/wiki/Cardiff

Peut-être Allainguillaume ait aidé à créer le mythe Fulcanelli près de certains des membres des sociétés secretes, etc.

archer 11/01/2007 22:20

Superbe article, vous commencez bien l'année.Fulcanelli aurait donc été un familier de la princesse Bibesco et de madame de Caillavet. C'est effectivement nouveau et je ne doute pas que vous ayez pour étayer cette thèse un certain nombre d'informations.Nous sommes là à la fin du XIXème siècle et au début du XXème. Comme vous l'écrivez, Fulcanelli à l'époque a fait la connaissance de Julien Champagne, puis d'Eugène Canseliet.Pensez-vous que ces deux personnes aient également pu côtoyer Bibesco et Caillavet?

Walter Grosse 11/01/2007 23:51

    Merci Archer par ton éloge.
    Oui, certains connaissances de Fulcanelli avec l'haute société s'a réalisé dans les Salons de la princesse Bibesco et de Madame Arman de Caillavet...
    Hommes comme le président Jules Grévy, Ferdinand de Lesseps, Marcelin Berthelot, Curie, etc., fréquentaient ces Salons...
    Je pense que le livre " Le Salon de Madame Arman de Caillavet : ses amis, Anatole France, Comdt Rivière, Jules Lemaître, Pierre Loti, Marcel Proust..." de Jeanne Maurice Pouquet et préface de Gabriel Hanotaux..., Hachette,  Paris 1926, c'est éclaircissant sur ce sujet!
    Oui, je pense que Julien Champagne a fréquenté quelques de ces Salons, d'une partie par Fulcanelli et par autre par la famille De Lesseps...

Recherche

Archives

Articles Récents

Liens